Mais, que fait Dieu ?


"Si Dieu existe, comment peut-il laisser faire de telles atrocités ?".

J'ai souvent entendu les gens se lamenter de l'absence de Dieu au quotidien...

La réponse est peut-être juste que Dieu n'existe pas. Il n'y a rien de magique ni de divin, mais juste notre espèce qui lutte avec acharnement pour sa survie, et qui comme tant d'autres a ses secrets. J'imagine que l'on maîtrise à peine 10% de nos capacités psychiques, magnétiques, télépathiques, et que l'on a enfouies en nous les réponses à nos questions ; peut-être même la capacité de vivre en plus grande communion avec le monde qui nous entoure...
Ame, conscience... Ce n'est une question de vocabulaire.
Il y a le corps, dont on hérite à la naissance physique, la personnalité, déterminée par la position des astres au moment de la naissance et qui en dépendra toujours. On appelle ça la partie innée. Et il y a la conscience profonde - véritablement identitaire -, qu'on sera plus ou moins à même de raviver, et d'enrichir en se nourrissant de nos nouvelles expériences terrestres. Ça constituera l'acquis.

Perpétuer et faire prospérer l'espèce...

Même si nous n'en avons pas conscience, tout ce que nous faisons est dans ce seul but. Certains, comme les artistes, les écolos, certains politiques, incitent leurs congénères à prendre conscience des choses et à adapter leurs comportements. D'autres entretiennent le côté sauvage de notre espèce ; les nazis nous ont montré jusqu'où l'homme est prêt à aller dans sa quête d'idéal, dans l'idée de pérenniser une race, au détriment d'une autre. On cite la Shoah, perpétrée par les nazis, mais on pourrait en citer tant d'autres : arméniens, cambodgiens, rwandais, peuples précolombiens, bosniaques, le colonialisme en général...
Peut-on éviter ces massacres à l'avenir ? Certainement pas. L'homme a ancré en lui un tel désir de conquête qu'il est même parvenu à marcher sur la lune... Comment s'étonner alors qu'il détruise son environnement à petit feu et qu'il massacre ses voisins en tyran sanguinaire ?
Toutes les espèces procèdent de la même manière, et celles qui s'affaiblissent sont condamnées à disparaître. A croire que la seule chance pour l'homme de survivre est d'entretenir cet esprit hostile...

Pourquoi donc nous indignons-nous ?

Pourquoi manifestons-nous contre la guerre ? Pourquoi tant d'associations militent pour la protection de la nature, contre la peine de mort ?

La réponse est simple et basique : nous aspirons tous à vivre paisiblement. Même l'inventeur de la bombe atomique devait avoir cet idéal. 
Mais... car il y a un mais, nous avons tous un même objectif, le bien être, mais pas au même moment. Lorsque les uns, les nantis, prônent l'apaisement, d'autres considèrent qu'ils doivent se battre pour accéder à ce même idéal. Peut-on les blâmer ?
Si demain toute l'Afrique venait à se rebeller contre les nations qui les ont toujours opprimés et qui continuent de le faire aujourd'hui, pourrait-on trouver ça injustifié ? Cette révolte répondrait juste à un besoin d'accéder à un monde meilleur. Evidemment ils préfèreraient éviter d'avoir à faire couler le sang, mais puisque c'est la loi du plus fort...
Oui, l'homme est intelligent. Il a inventé le langage, l'écriture. Pourtant, ce serait présomptueux que de penser que nous sommes "les plus forts". Par exemple, lorsque la bionique tente de comprendre et de reproduire le mode de fonctionnement des autres espèces, on se casse toujours les dents... Au mieux on reproduit un seul aspect, une seule caractéristique de ce que l'on veut imiter. Ne soyons donc pas si orgueilleux !

De nombreuses espèces pourraient du jour au lendemain décimer la race humaine.

Je ne parle pas de tyrannosaures échappés d'un parc Jurassique, mais de quelque chose de bien moins prévisible et bien plus effrayant : les bactéries.
Ce sont elles qui se sont adaptées depuis la création de l'univers pour survivre et exploiter au mieux les conditions qui leurs étaient imposées ; et elles ne cessent jamais de muter, de s'adapter. Le jour où l'homme sera clairement défini comme un intrus empêchant le plus grand nombre des espèces de vivre et de se développer, alors il ne serait pas étonnant que l'on subisse des attaques aussi foudroyantes qu'inattendues ! Il y a déjà eu la peste, le sida. Que penser du choléra, une toxi-infection entérique épidémique contagieuse, strictement limitée à l'espèce humaine...
Rien à voir avec la SF, mais juste un raisonnement basé sur ce que l'on peut observer.

Chaque jour de nouvelles âmes naissent - d'autres s'évanouissent, prêtent à rejaillir un jour. Elles sont nos racines, nos ancêtres. Aujourd'hui, puisque c'est nous qui sommes incarnés, tentons d'apporter notre pierre à cet édifice magnifique qu'est l'humanité, en faisant de notre mieux pour cohabiter avec toutes les autres espèces exceptionnelles qui peuplent notre planète. Nous avons tous besoin les uns des autres...




Sylvain Giannetto

2 commentaires:

  1. J'ai posé la question au prêtre qui m'a fait passer ma communion, sa réponse est toujours restée gravée, "Dieu peut faire d'immense chose et il est partout, car Dieu est l'amour des hommes pour leurs semblables", et en effet quand les hommes prennent les bonnes décisions, ils peuvent faire ensemble d'immense chose et de magnifique chose.

    RépondreSupprimer