L'Eudémonisme

Aristote
Aristote

L'Eudémonisme

L'eudémonisme auquel je crois est une doctrine philosophique posant comme principe que le bonheur est le but de la vie humaine ; une joie spirituelle qui ne s'oppose pas à l’hédonisme, sans obligation et qui s’oppose donc à la philosophie kantienne.

L’eudémonisme se fonde sur une confiance générale en l'homme qui reste la clé irremplaçable de l'humanisme. La doctrine se concentre sur cette seule chance d'épanouissement que constitue la vie terrestre et c'est par conséquent à la réussite de cette vie, au bonheur immédiat ou rationalisé sur un temps long, tant au sien qu'à celui d'autrui, qu'elle consacre logiquement l'essentiel de son effort.

L'aristotélisme

Il s'agit d'un eudémonisme intellectualiste qui place le bonheur dans la satisfaction liée à la contemplation de la vérité par l'esprit. Pour Aristote « Le bonheur, [eudaimonia] est un principe ; c’est pour l’atteindre que nous accomplissons tous les autres actes ; il est bien le génie de nos motivations. »Il estime qu'il existe diverses conceptions du bonheur, la forme la plus commune étant constituée par le plaisir. Mais il juge ce type de bonheur propre aux gens les plus grossiers car à la portée des animaux...

Sylvain Giannetto

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire