L’espace au Cinéma - les AXES

L'intérieur du plan...

"La leçon de piano" - Ada et Flora sur la plage
"La leçon de piano" - Ada et Flora sur la plage

Souvent je m’amuse à décortiquer les films que j’ai aimés pour tenter de comprendre comment la magie opère, et en tirer des leçons… Aujourd’hui j’ai revu « La leçon de piano » de Jane Campion (avec Holly Hunter, Anna Paquin, Harvey Keitel et Sam Neill) et je me suis focalisé sur « l’espace » et plus précisément sur les AXES.

Au cinéma, ce que l’on nomme « espace » est en réalité l’intérieur du plan, dont les formats varient généralement entre les ratios 1.85 et 2.35 (1.33 à l’époque du muet.) ça peut paraître évident pour certains, mais je me souviens qu'avant mes études dans le cinéma je n'avais pas forcément conscience de l'importance de tout ça... Tout compte énormément lorsque l'on compose un plan.

Les différents ratios au Cinéma
Les différents ratios au Cinéma

Lorsque l’on observe une image cinématographique on peut distinguer 4 axes :

- X : axe horizontal
- Y : axe vertical
- Z : profondeur de champ
- XY : axes diagonaux

En fonction de ce que l’on souhaite faire passer comme émotion ou indication, on peut exploiter un ou plusieurs axes en orchestrant les mouvements à l’intérieur d’un plan.

Schéma axes 1

Schéma axes 2

Schéma axes 3

Exemples tirés du film :

Exemple 1

Dans « La leçon de piano », à de nombreuses reprises la réalisatrice néo-zélandaise compose magistralement ses plans afin de nous transmettre, tout en poésie, des informations essentielles concernant les personnages et le récit lui-même.

"La leçon de piano" - début du film
"La leçon de piano" - début du film
Résumé du plan : un bateau vogue sur l’eau.

Au début du film, lorsque le bateau transportant Ada et sa fille Flora navigue, la caméra est placée sous l’eau. A l’image on aperçoit un mouvement qui va de bas en haut (Axe Y) ; un mouvement qui contredit la loi de la gravité et qui annonce déjà des difficultés.

Exemple 2 :

Dans la séquence de la plage (23’00), plusieurs plans laissent déjà augurer de la suite de l’histoire. On peut considérer ce moment comme charnière.

"La leçon de piano" - la plage
"La leçon de piano" - la plage

Résumé du plan : Ada et Flora se précipitent vers le piano tandis que George Baines les suit nonchalamment.

Sur ce plan d’ensemble, la mère et la fille se déplacent de la gauche vers la droite (Axe X). Puisque pour nous, occidentaux, le regard se déplace naturellement dans ce sens pour la lecture, leur déplacement est inconsciemment perçu comme quelque chose de positif.
George Baines suit la même trajectoire qu’elles, certes sans entrain, parce qu’il les regarde encore avec curiosité, mais on retiendra qu’il va bel et bien dans le même sens.

On remarque d’ailleurs que dans de nombreux films le « gentil », suit souvent cette trajectoire gauche-droite, tandis que le « méchant » fait le chemin inverse.

Exemple 3 :


"La leçon de piano" - Flora danse
"La leçon de piano" - Flora danse
"La leçon de piano" - Flora danse 2
"La leçon de piano" - Flora danse 2

Résumé : Flora danse et s’amuse au bord de l’eau.

La caméra suit en panoramique la jeune fille qui se déplace de la gauche vers la droite ; que du positif. Au premier plan apparaît furtivement la silhouette menaçante de Baines, pour nous rappeler que, malgré ce moment de grâce, bien des obstacles les attendent.

Exemple 4 :


"La leçon de piano" - George Baines
"La leçon de piano" - George Baines
"La leçon de piano" - George Baines 2
"La leçon de piano" - George Baines 2
"La leçon de piano" - Ada joue du piano
"La leçon de piano" - Ada joue du piano
 
Résumé des plans 1 et 3 : Baines, qui au premier abord ne semble pas particulièrement ravi d’être là, tombe sous le charme de la musique… et d’Ada.

Dans un premier plan la caméra suit Baines qui se déplace de la droite vers la gauche (panoramique). Cela montre bien que pour le moment il y a encore conflit entre cet homme rustre, illettré et Ada et sa fille.
Cependant Jane Campion nous donne une information essentielle et ne laisse rien au hasard selon moi. Positionné droite cadre et tournant le dos à Ada dans ce premier plan, la situation évolue au plan suivant puisque lorsqu’il est stoppé pour la regarder jouer il se retrouve gauche cadre, comme un « gentil ». Non seulement il a basculé de la droite vers la gauche, mais en plus sa posture a changé. Ce plan illustre bien la transformation qui commence à avoir lieu chez Baines et on imagine qu’un lien fort est peut-être en train de voir le jour entre lui et Ada.

Exemple 5 :


"La leçon de piano" - George Baines Ada et Flora
"La leçon de piano" - George Baines, Ada et Flora
Résumé du plan : la nuit tombe ; Ada et sa fille repartent, suivies de loin par Baines.

Si on veut aller encore plus loin dans l’analyse, l’hippocampe dessiné au sol rappelle les Manaïas, créatures spirituelles et mythiques maori, et laisse penser qu’ils seront protégés dans les épreuves futures.Le dernier plan de cette séquence propose un axe XY. Graphiquement, ce que l’on voit à l’image est très éloquent : trois personnages gravissent ensemble le versant d’une montagne imaginaire.

Conclusion :

Si vous n'avez pas encore vu ce film alors franchement dépêchez-vous ! C'est une grande leçon, non pas de piano mais de Cinéma. Absolument rien n'est laissé au hasard par Jane Campion, sans pour autant en faire une mécanique lourdingue dénuée d'âme. Au contraire, la réalisatrice récite ses gammes avec finesse et le film prend aux tripes... Je reparlerai forcément de ce film, tellement on peut en tirer d'enseignements...


Références :
Je me suis aidé du livre « Les techniques narratives du cinéma » de J. Van Sijll.
Film « La leçon de piano » de Jane Campion.



Sylvain Giannetto

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire