Ces peintres qui ont inspiré les cinéastes – Degas, Renoir, Cézanne...

Auguste Renoir - Le Bal de la Galette
Bal du moulin de la Galette, Auguste Renoir.
1870, Huile sur toile

Les peintres impressionnistes...

En contemplant des peintures j'ai souvent été bluffé par le côté cinématographique et avant-gardiste de certains artistes. Avec Renoir, Cézanne ou encore Van Gogh, on assiste à un bouleversement, une « destruction de l’espace », selon l’expression de P. Francastel, et certainement aux prémisses du Cinéma.

On voit apparaître un espace dépourvu de contours nets aussi bien que de profondeur encadrée et mesurable. L’image évoque une vision détachée des lois pratiques de la vraisemblance car il s’agit avant tout pour l’artiste de projeter une image mentale, peut-être un souvenir vaporeux ; en tout cas une vision singulière de la vie. On voit donc apparaître des points de vue qui seront bientôt ceux du cinéma : la plongée et les cadrages penchés et qui serviront eux-aussi à exprimer des contenus mentaux. Le mouvement cinématographique va s’inspirer du mouvement pictural dans sa forme.

Ce caractère vivant, cette impression d’un instantané pris à l’improviste se retrouve notamment dans les tableaux d’Edgar Degas – pour illustrer ce point de vue voici quelques-unes de ses peintures liées à l’univers de la danse.

Les Danseuses d'Edgar Degas

Edgar Degas - Danseuses
Edgar Degas - Danseuses

Dans ses tableaux on remarque un cadrage éminemment cinématographique, par l’espèce de négligence qui en caractérise la composition et qui semble supposer des mouvements de caméra figés dans leur course. Le mouvement est prêt à faire éclater les cadres ; avec les peintres impressionnistes c’est déjà l’essence du cinéma qui est présente.

Edgar Degas - Danseuses

Edgar Degas - Danseuses

Edgar Degas - Danseuses

Edgar Degas - Danseuses

Jeux d'été d'Ingmar Bergman


Jeux d'été - Ingmar Bergman

Jeux d'été - Ingmar Bergman




Références :
Pour cet article je me suis inspiré du "langage cinématographique" de Marcel Martin.

Sylvain Giannetto

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire